La relaxation: une réaction saine au stress

La relaxation peut être définie comme étant un repos profond du corps et de l’esprit à l’état d’éveil, produisant une sensation de calme, de confort et d’assurance. Cette sensation peut être reproduite à volonté par l’individu qui a appris certaines méthodes de relaxation. Les exercices de détente ont été prouvés efficaces pour apprendre à gérer les stress de la vie en général.

Le stress: causes et conséquences

Quand on pense au stress, on l’associe souvent à une pression de l’extérieur, à une tension en dehors de notre propre contrôle.
Il peut arriver qu’on soit forcé de dépasser le niveau de stress que l’on se croit capable de supporter: une maladie imprévue, le départ d’un proche, un changement brusque de style de vie, des problèmes financiers et même gagner à la loterie. Le seul contrôle que l’individu peut avoir sur ces situations, c’est sa RÉACTION à ce qui lui arrive.

Les effets du stress sur l’organisme et le système auditif

La réaction du corps à un agent stressant se fait par un mécanisme complexe du système nerveux autonome (c’est-à-dire qu’on n’a pas à y penser pour qu’il fonctionne).

D’une part, le système nerveux sympathique déclare l’état d’alerte en provoquant la sécrétion d’une série d’hormones (agents chimiques) qui accélèrent le rythme cardiaque, diminuent les mouvements digestifs, favorisent la tension des muscles, etc. pour la réaction de fuite ou de combat devant une menace quelconque.

D’autre part, quand la menace est passée, le système nerveux parasympathique ramène le corps à un état de repos, de calme et de tranquillité.

La relaxation peut avoir le même effet que le système nerveux parasympathique quand le système nerveux sympathique “s’excite” pour un danger réel ou non.

Il est important de comprendre que l’état d’alerte trop fréquent créé par des situations ou des événements stressants, par des peurs et des inquiétudes avec ou sans fondement, peut entraîner des effets négatifs sur le corps tout entier et le système auditif.
La réaction du corps au stress était utile du temps de nos ancêtres pour survivre dans des conditions de vie dangereuses. Le stress moderne est plus psychologique que physique (anxiété, découragement, sentiment d’inutilité…) mais ses effets physiologiques sont évidents et réels: nervosité, tremblement, insomnie, ulcères d’estomac, problèmes cardiaques…

Le corps se fatigue, et diminue alors l’apport d’oxygène, de glucose, de minéraux à tous les tissus. L’énergie biochimique est faible, le corps est sujet à des infections.
Le système auditif est dépendant d’un équilibre énergétique pour son bon fonctionnement: le stress, par ses effets sur la circulation des petits vaisseaux sanguins au niveau de l’oreille (vasoconstriction), peut provoquer des acouphènes ou en augmenter la fréquence d’apparition et son intensité chez ceux qui en souffrent déjà.

Le stress causé par les acouphènes

• Parce que les acouphènes se présentent souvent de façon subite, souvent aussi en même temps que beaucoup d’autres événements stressants.
• Parce que l’individu ne semble avoir aucun contrôle sur ces bruits dérangeants.
• Parce que la cause des acouphènes est souvent mal identifiée ou inconnue.
• Parce que l’individu a peur de devenir sourd ou de devenir fou.
• Parce que l’individu ne veut pas ou ne peut pas en parler ou, s’il le fait, il est souvent incompris.
• Parce que l’acouphène dérange le sommeil et la concentration.

Il se produit souvent chez certaines personnes des réactions d’anxiété et de dépression, d’inquiétude et de “mal-être”, des attitudes d’intolérance et d’instabilité dans leurs relations avec autrui, créant ainsi un cercle vicieux: les acouphènes provoquent un stress chez l’individu, le stress provoque une augmentation des acouphènes, qui eux augmentent le stress et ainsi de suite…

Heureusement, la relaxation peut briser ce cercle vicieux. Si la réaction de l’individu à l’acouphène détermine une grande partie de son problème, elle détermine aussi une grande partie de sa solution.

Les effets de la relaxation

Le but de la relaxation est de permettre une économie d’énergie dans la vie de tous les jours.

Avez-vous besoin de serrer si fort ce crayon lorsque vous écrivez ou de serrer les dents en regardant ce film? Quand une personne est dans une situation stressante, la relaxation permet de neutraliser l’anxiété que l’événement provoque.
Les méthodes de relaxation visent à apprendre à l’individu à reconnaître ses états de tension et à modifier les fonctions physiologiques qui sont des réponses d’alerte au stress. La recette d’efficacité des méthodes de relaxation? Choix personnel, motivation, discipline et la “volonté de vouloir”.

Les effets en valent la pratique:

À court terme (2 à 3 semaines), la personne ressent des effets sur la respiration, la température de la peau, la diminution de la tension musculaire. Des effets sur le sommeil, la concentration et le comportement se manifestent avec une pratique soutenue.

Quelques méthodes de relaxation

Il existe plusieurs méthodes pour apprendre à gérer ses réactions physiologiques et psychologiques au stress.
On connaît: la détente subliminale, le yoga, l’hypnose, la méditation transcendantale, le tai-chi, la méthode active de Jacobson (contraction et détente de certains groupes de muscles), la méthode de Schultz (autosuggestion dirigée vers la détente), la rétroaction biologique ou le “biofeedback” (prendre conscience du niveau de détente par une réponse enregistrée sur un appareil).
Ces méthodes demandent un apprentissage de certains types d’exercices qui favorisent la concentration. Les trois dernières méthodes ont été prouvées efficaces pour la réduction des effets négatifs des acouphènes.
Il ne faut pas oublier aussi toutes les activités qu’on trouve plaisantes à faire.

Les loisirs

La personne avec acouphènes a souvent arrêté de faire ce qui la distrayait avant l’apparition de son problème. Il faut trouver le juste milieu entre un travail valorisant et des activités de loisir.
Les personnes avec acouphènes peuvent devenir super occupées pour s’empêcher d’entendre leurs acouphènes. Ceci provoque souvent de l’épuisement, des difficultés à dormir, de l’anxiété et ainsi plus d’acouphènes.
Acouphènes Québec ne préconise pas une approche de relaxation en particulier. Il s’agit d’essayer quelques-unes de ces approches et choisir celle qui convient le mieux à votre personnalité et à vos goûts.
C’est ce que Acouphènes Québec appelle “Apprendre” à apprendre à gérer le stress de ses acouphènes.

Que faire?

Il est important de consulter un professionnel de la santé qui pourra évaluer votre acouphène. Souvent, vous devez commencer par aller consulter un médecin de famille qui vous référera à un ORL afin de s’assurer qu’il n’y a rien de physique. Par la suite, vous devrez rencontrer un audiologiste. N'hésitez pas à lui poser toutes les questions que la lecture de ce site aura suscitées.

Essayez de sensibiliser ces spécialistes à ce que vous vivez afin que plus de gens s'impliquent dans la recherche des causes et des traitements des acouphènes.

Contactez-nous à Acouphènes Québec pour obtenir des renseignements plus précis, pour rencontrer des gens ayant des acouphènes et participer à des séances d'informations. Des groupes d'entraide sont peut-être déjà organisés dans votre région ou sont sur le point de démarrer. Visitez l’onglet Événements afin de prendre connaissance des prochaines activités.