Vous arrive-t-il d’entendre à l’occasion, des sifflements, des bourdonnements ou des tintements dans vos oreilles ou votre tête, sans en connaître la cause, sans même que ces sons existent dans votre environnement?

Ces bruits étranges sont-ils continuels ou intermittents?
Au Québec, on en apprend de plus en plus sur ce phénomène et grâce aux recherches faites aux États-Unis et en Angleterre, il existe des méthodes de soulagement efficaces.
L’état actuel de la science ne nous permet pas de comprendre tous les mécanismes qui causent les acouphènes mais la recherche a identifié plusieurs facteurs dont voici les principaux:

  • Les problèmes du système auditif (otites, labyrinthites, bouchons de cérumen);
  • Les troubles cardio-vasculaires (hypertension, artériosclérose, altération de la circulation sanguine, anévrisme);
  • Les désordres métaboliques et immunologiques (diabète, arthrite, allergies);
  • Le traumatisme crânien (accident de voiture);
  • La consommation abusive de caféine, nicotine, alcool et drogues (certains médicaments, tranquillisants et barbituriques, marijuana, cocaïne);
  • La mauvaise alimentation, le manque d’exercice, le surmenage, le stress;
  • L’exposition, même brève, à certains bruits intenses (milieu de travail, coup de fusil, party raves, discothèques, concert rock).

Dans la plupart des cas, il est difficile d’identifier précisément la cause des acouphènes, mais il est quand même possible d’appliquer divers traitements.

Leur efficacité et leurs effets secondaires diffèrent selon chaque personne.

  • Les médicaments et produits naturels: Certains médicaments et produits naturels peuvent donner des résultats positifs.
  • La chirurgie: Selon la cause, la chirurgie peut être bénéfique.
  • L’assourdissement: Camoufler l’acouphène par un bruit extérieur qu’on appelle un bruit blanc.
  • Prothèse auditive jumelée ou non à un assourdisseur, pour les personnes qui présentent une déficience auditive.
  • La relaxation: Amener l’individu à une maîtrise de ses réactions biologiques et émotives au moyen de différentes techniques.

Que faire?

Il est important de consulter un professionnel de la santé qui pourra évaluer votre acouphène. Souvent, vous devez commencer par aller consulter un médecin de famille qui vous référera à un otho-rhino-laryngologiste (ORL) afin de s’assurer qu’il n’y a rien de physique. Par la suite, vous devrez rencontrer un audiologiste. N'hésitez pas à lui poser toutes les questions que la lecture de ce site aura suscitées.

Essayez de sensibiliser ces spécialistes à ce que vous vivez afin que plus de gens s'impliquent dans la recherche des causes et des traitements des acouphènes.

Contactez-nous à Acouphènes Québec pour obtenir des renseignements plus précis, pour rencontrer des gens ayant des acouphènes - au Québec, environ 800 000 personnes en souffrent - et participer à des séances d'informations. Des groupes d'entraide sont peut-être déjà organisés dans votre région ou sont sur le point de démarrer. Visitez l’onglet Événements afin de prendre connaissance des prochaines activités.